Un peu d'écriture, par Praline

Cela faisait beaucoup trop longtemps que je n'avais pas dégainé mes plumes à calligraphier. Pour fêter ça, j'ai joué ma flemmarde en laissant de côté mes plumes et mes encres, à la place j'ai attrapé mon stylo-plume spécial, la plume la plus large, et c'est parti!
J'avais quand même mis une cartouche de couleur, mais apparemment le stylo n'était pas d'accord, donc il a écrit en noir. Bon, pourquoi pas. Plutôt que de me lancer dans trois pages comme la dernière fois, j'y suis allée mollo. Une phrase à la fois, piochée chez Robin Hobb, John Green ou l'inévitable Tolkien.
La première en semi-onciale irlandaise, le deuxième en minuscule insulaire et le troisième en caroline, parce que finalement je l'aime bien la caroline.
Alors oui, pour le décor et les jolies couleurs il faudra repasser, mais là c'était juste pour me remettre en jambes. Et ça fait du bien!


Un peu de ménage, par Camomille

Aller, on est dimanche, c'est ménage!

-mode Bree Van de Kamp activé-

Vous voulez LA solution pour avoir une salle de bain nickel, de manière totalement économique et écologique? Ne bougez plus, accrochez vous à votre fauteuil, Super-Camomille va tout vous dire. (c'est accrocheur comme entrée non?)

Le vinaigre blanc est votre ami! Et oui, ce n'est pas nouveau, mais le vinaigre blanc a un pouvoir détartrant super efficace, qui met au tapis tous les autres produits d'entretien super chimiques qui coûtent un bras.


Sachant qu'une bouteille de vinaigre blanc coûte entre soixante et quatre-vingt centimes d'euros et qu'elle va au moins te durer mille ans, le calcul est vite fait de ce côté là. Ton porte-feuille te dit merci.

La planète aussi te dit merci, car le vinaigre blanc, c'est beaucoup plus eco-friendly que tous les nettoyants de salle de bains qui pourraient faire fondre ta baignoire. Et cerise sur le gâteau, tu ne consomme quasiment pas d'eau! Oui madame!

Soit tu l'utilises tel quel avec le petit trou-trou de la bouteille, soit tu le transvase dans un pulvérisateur. N'ayant pas de pulvérisateur, j'utilise la bouteille telle quelle et ça marche top. Tu asperge ton lavabo/baignoire/évier/robinetterie (peu de produit suffit), tu frottes avec le côté gratounette de ton éponge, tu laisses agir en remettant un peu de vinaigre aux endroits bien entartrés. Et quand c'est tout bien propre, tu essuies simplement avec le côté moutmoutte de ton éponge que tu essores de temps en temps. Quasiment sans utiliser d'eau.

Elle est pas belle la vie?

En plus en bonus ça te débouche les sinus.

Trois minutes cinquante de bonheur, par Praline

Bon, alors une fois n'est pas coutume, aujourd'hui c'est de musique qu'on va parler.
Non parce que quand j'ai vu ce clip, mon petit cœur a fondu.
La première chose que j'ai remarqué, c'est : sapristi, je connais cet endroit.
Il se trouve que j'ai fait passé deux semaines à Brighton avec une amie il y déjà deux ans, et que cette place ressemble fortement au premier endroit où nous avons déjeuné.
Déjà, ça commence bien : un flot de souvenirs remonte à la surface.
Une guitare se fait entendre. C'est beau. (Oui, un seul instrument me suffit. Quoi que j'aie du mal à croire qu'il soit le seul à jouer.)
Et là, James Bay se met à chanter. Et moi je fond. Franchement, c'est exactement le genre de voix que j'adore.
Pour moi, pas besoin d'avoir une voix parfaite. Je suis beaucoup plus émue par les aspérités et les fragilités, tant que ça ne veut pas dire que la personne chante faux.
Voilà, cette chanson est pour moi une parenthèse de douceur, et il ne m'en faut pas plus pour l'aimer.



Couture pour Bébé, par Camomille



Même avec un Bébé de 4 mois, si tu ne veux pas que ton salon ressemble à un magasin de jouet / une crèche / une aire de jeux (rayer les mentions inutiles), mieux vaut ranger un peu.

En plus notre table basse a 2 étage et il n'y a quasiment rien sur le plateau le plus bas.

De ces deux problèmes ressort une solution: ranger les peluches dans des paniers qui seront eux même rangés sous la table.

Tadaaaaam!

It fits perfectly!

en situation avec les peluches

Couture sur les côtés pour bien maintenir le tissu

Avec petit point de bourdon en haut et en bas pour solidifier

J'ai utilisé ce tuto trouvé sur Pinterest:

My DIY Projects: How To Make a Charming Handbag

Et voila, les peluches seront bien gardées!

Gigi la girafe veut se faire la malle
En bonus pour le plaisir:

video


Florilège, par Praline

Aujourd'hui, je vous offre un aperçu rapide de mon quotidien d'étudiante en histoire de l'art et anglais. Quelques morceaux choisis comme ça, plutôt pour rire qu'autre chose.

Art antique : l'Asie mineure hellénistique
"L'Apollonion de Didymes est un temple diptère, hypèthre et dodécastyle." Traduction : le temple d'Apollon, situé dans la charmante bourgade de Didymes, présente une double rangée de colonnes. Il est à ciel ouvert et compte 12 colonnes en façade.
Sinon, moi j'aime bien les poneys bleus, avec des ailes et qui font des pets arc-en-ciel.

Histoire de la langue : le Vieil Anglais
Où l'on apprend que "Faeder ūre, ðū ðe eart on heofenum", c'est "Notre père, qui êtes au cieux" en vieil anglais. Tolkien, quand tu nous tiens.
Et que d'ailleurs, la langue des Rohirrim est très, très proche du vieil anglais.
Eomer, accroche-toi à ton slip ta cotte de maille, j'arrive!
Pour ceux qui ne connaissent pas (oui oui, je veux bien admettre votre existence!), je parle du Seigneur des Anneaux, la trilogie de JRR Tolkien dans laquelle un peuple s'appelle les Rohirrim. Eomer en fait partie. Il ressemble à ça :
Ou ça :



Histoire culturelle anglaise : le XIXe siècle.
Le yorkshire terrier est un chien (jusque là, ça va) créé à partir de différentes espèces, entre autres pour pouvoir le tirer par les poils (qu'il porte fort longs) si jamais il se retrouve coincé dans un terrier. D'où son nom.
Mon chat, lui aussi, a été génétiquement modifié : son radar intégré lui permet de trouver sans faute le coin le plus douillet de la maison.


Linguistique et grammaire
Une catégorie grammaticale permet de localiser le contenu prédicatif par rapport à la situation d'énonciation.
L'affixe est un élément sémantique qui n'est pas morphologiquement autonome.
Il paraît que le cours est en français.

Tarte au thon et à la tomate, par Camomille

Alors aujourd'hui, comme le titre l'indique, je vais vous parler cuisine.

Et plus spécialement d'une petite tarte toute simple qui change un peu des quiches.

Il s'agit d'une... ... ... tarte au thon et à la tomate! (merci pour ceux qui suivent)

Elle est belle ma tarte, elle est belle!
 Pour la pâte brisée:
- 200g de farine
- une pincée de sel
- 50g de beurre
- un peu d'eau

Alors je sais, dans la vraie pâte brisée, il faut quasiment 200g de beurre, mais ça fait un peu trop, ce n'est pas très régime (même si l'hiver approche et qu'il faut faire des réserves). 50g ça suffit, c'est moelleux, pas trop sec, impec.
Donc. Vous faites ramollir le beurre, vous le mélangez avec la farine et la pincée de sel AVEC LES DOIGTS (la partie la plus galère). Je sais c'est gras ça colle on s'en met partout. Mais avec 50g de beurre c'est moins pire que 200g. Ensuite vous ajoutez de l'eau jusqu'à obtenir une belle boule de pâte que vous étalez pour faire le fond de tarte.

Pour la garniture:
- une cuillère à soupe de moutarde
- 3 œufs
- 3 cuillère à soupe de crème fraîche
- 1 boîte de thon
- 3 grosse tomates ou 4 moins grosses

Vous étalez la moutarde sur le fond de tarte. Dans un saladier, bien mélanger les œufs et la crème. Si vous voulez une plus grosse tarte, 4 œufs et 4 cuillère à soupe de crème fraîche. Dans ce mélange, vous ajoutez le thon en miettes et vous versez dans la tarte. Vous ajoutez pour finir les tomates coupées en rondelles afin de recouvrir toute la surface.

Mettre dans un four suffisamment chaud suffisamment longtemps. C'est précis hein? Pendant 30 minutes à 200°C ça devrait être bien.

Et voila, vous pouvez déguster!


Petite variante: 
On peut remplacer le thon par les filets d’anchois. Ça donne encore plus de goût!

De la lecture, par Praline

Comme Camomille, j'ai été taguée et je livre la liste des 10 livres qui comptent pour moi.
Alors bien sûr cette liste est évolutive et je me suis creusée la tête pour savoir quels livres y mettre. J'espère bien que de futures lectures viendront la bouleverser!
Je n'ai pas vraiment mis d'ordre, par contre je vais me rattraper sur les explications.

     L'Assassin Royal, de Robin Hobb (VF et VO)

Celui-là c'est une évidence. Ce livre a tout changé : il a changé mon regard sur le monde, et surtout c'est grâce à lui que j'ai réussi à écrire ma première nouvelle. Je suis complètement dingue d'un de ses personnages, et je me ronge les ongles d'impatience à l'idée de lire la nouvelle trilogie qui est en train de sortir! Parce que s'il y a une chose que je n'ai pas aimé dans ces livres, c'est bien la façon dont se termine le dernier tome. Tourbillon d'émotion à prévoir quand je vais recevoir et ouvrir Fool's Assassin! En attendant je les déguste en VO, et c'est terriblement bien écrit.

     Le Seigneur des Anneaux, de J.R.R. Tolkien (VF et VO)

Impensable de ne pas lui donner une place. C'est ma première source d'inspiration, je l'aime autant que celui du dessus. Et que dire des adaptations par Peter Jackson? Je ne vais pas m'étendre sur le sujet, mais je les aime d'amour. Et je dois à ces livres ma deuxième nouvelle!

     Laurent Gaudé : La Mort du roi Tsongor, Ouragan, La Porte des Enfers, Pour seul cortège

Je les ai lu dans cet ordre et chacun a été une révélation. Voilà un monsieur qui sait créer des ambiances uniques. D'ailleurs je suis en plein milieu de Pour seul cortège, mais je l'inclus directement parce qu'il est aussi fort que les autres. Je n'irai pas jusqu'à dire que c'est mon préféré, parce que je ne l'ai pas encore fini, mais en tout cas il en prend le chemin. Quel style! Ça c'est quelqu'un qui sait manier les mots.

     Northanger Abbey, de Jane Austen (VF mais VO sur ma table de nuit)

Il fallait bien glisser un roman de Jane Austen! Je ne les ai ni tous lu ni tous aimé (Emma...), mais Northanger Abbey est mon chouchou : les personnages sont drôles, l'histoire parodie les romans gothiques et on finit invariablement avec la banane.

     Le Livre des Jours, de Michael Cunningham (VF)

Grosse découverte avec ce livre! Pour info, j'ai aussi lu Les Heures (plus célèbre), mais il n'y a pas photo, c'est lui que j'ai préféré. Même si je n'ai pas accroché à la troisième partie (je n'ai rien contre la science-fiction, mais là non). Les deux premières parties sont envoûtantes et bluffantes. J'ai découvert Walt Whitman (poète américain du XIXe siècle) grâce à ce roman. D'après mon souvenir, le style est assez simple mais parfois poétique, ce qui me plaît forcément.

     Parle-leur de batailles, de rois et d'éléphants, de Mathias Enard

Lu deux fois, adoré deux fois. D'ailleurs j'en ai déjà parlé ici.

     La Confrérie des chasseurs de livres, de Raphaël Jérusalmy

Un grand roman d'aventures écrit avec soin et qui laisse la part belle au personnage, à savoir François Villon (poète du XVe siècle) après sa condamnation à mort. Il nous entraîne par monts et par vaux en quête d'un livre pas comme les autres. J'avoue, je me suis un peu perdue dans le contexte historico-politique, mais je suis sûre que ça ira mieux la prochaine fois que je le lirai. Ça n'empêche pas d'apprécier le reste, je le garantis.

     Le Nouveau Magasin d'Ecriture et Le Nouveau Nouveau Magasin d'Ecriture, d'Hubert Haddad

En voilà un autre qui a changé ma vie. J'étais déjà embarquée dans l'aventure des ateliers d'écriture quand j'ai découvert ces deux gros volumes, mais ils m'ont fait passer à la vitesse supérieure. Depuis, ils trônent bien en évidence sur mon bureau. Ce ne sont pas du tout des romans, mais plutôt un répertoire d'inspiration pour ceux qui veulent écrire mais qui, comme moi, ne savent pas par quel bout commencer. 

     "Le Roman", préface à Pierre et Jean, de Maupassant

Attention, ce texte aura sur l'écrivain en mal de motivation l'effet d'un bon discours de chef à ses troupes avant une bataille féroce.

     Janua Vera, de Jean-Philippe Jaworski

Le petit dernier n'est pas des moindres. C'est celui que j'ai fini avant d'attaquer Pour seul cortège. C'est un recueil de nouvelles dont chacune a la force évocatrice des meilleurs romans fantastiques. J'ai pioché ce livre au hasard de ma librairie favorite. Quelle claque! Moi qui était fière d'avoir écrit trois pauvres nouvelles, j'ai lu un exemple de ce qui se fait de mieux dans le domaine. La langue est très très travaillée, très très littéraire, on croise par-ci par-là des mots dont on ignorait l'existence. On est rapidement et irrévocablement plongé dans un univers vaguement familier mais qui recèle bien des mystères. Chaque nouvelle se concentre autour d'un personnage : roi, chevalier, paysanne, scribe, il y en a pour tous les goûts. D'ailleurs, les tons sont très différents. La première nouvelle est très tragique, sombre et solennelle. Plus loin dans le livre, une autre est mélancolique et émouvante. Celle d'après, par contre, m'a bien fait rire (ce qui n'était pas gagné, j'étais encore toute émue de la précédente). Bref, ce livre est un bijou que l'on peut déguster à son rythme, puisque les parties sont indépendantes.