Maquillage de fête type "œil de chat", par Camomille

Me revoili, me revoilou pour un nouveau maquillage dont je ne suis pas peu fière.

Il était temps que je vous fasse un maquillage de fête, c'est chose faite!

Alors aujourd'hui au programme un maquillage avec du violet sombre, du pailleté, de l'intense!

Idéal pour les yeux verts ou avec une pointe de vert, le violet va très bien faire ressortir le vert de vos yeux.

Oooohhh comme c'est intense!

On aurait presque (presque hein) l'impression que j'ai les yeux vert!

Pour la vidéo c'est pas ici mes cocos:

Égayons nos cadeaux de Noël! par Camomille

Chaque année à Noël c'est le casse-tête des cadeaux, des papiers cadeaux et des emballages.

Il faut faire de jolis paquets, c'est mieux, c'est plus attrayant et on prend plaisir à les confectionner!

Je ne suis pas du genre à acheter du papier-cadeaux à 10€ les 2 m par 70 cm, parce que voila quoi, donc mes papiers cadeaux sont (même si j'essaie de prendre les plus jolis, quand même) relativement simples.

(PS: dans les exemples suivants, aucun papier-cadeaux n'a été choisi par moi. Le premier a été choisi par mon cher et tendre, on y voit bien l'efficacité masculine (ben quoi c'est du papier-cadeau!) et le deuxième provient de la boutique dans laquelle j'ai acheté les-dits cadeaux)

Donc, il faut égayer un peu la chose.

J'ai bien testé le bolduc, mais quand on a 12 paquets les uns contre les autres, ton noeunoeud en bolduc il tire un peu la tronche.

Donc cette année, j'ai décidé qu'au lieu d'écrire au marqueur le nom des heureux destinataires de cadeaux, j'allais faire des (jolies) étiquettes.

Un peu de couleurs, un peu de home-made et un peu de plaisir des yeux!






Découvertes et Favoris de fin d'année, par Camomille

La fin de l'année approchant à grands pas, il était temps que je vous parle de mes "Découvertes et Favoris"!

Allons-y gaiement:


  • Produit de beauté/maquillage:

J'ai redécouvert avec joie mon fond de teint chéri, comme vous avez pu le constater dans ma dernière vidéo maquillage! Je ne sais pas si c'est l'hiver qui approche et l'été qui s'éloigne, mais mon teint devient blafard avec des petites rougeurs (ouh c'est trop chouette!), donc le correcteur ne suffisait plus. Retour donc au fond de teint pour garder un visage humain.
Celui que j'utilise en ce moment c'est le Diorskin Nude - Fond de Teint Fluide Teint éclat effet peau nue, mais il arrive à la fin et il faut que je songe à en changer. Pour le même? Pour une autre? Je me tâââte... J'aime beaucoup celui-ci, mais j'aime également changer, alors...


  • Produit de soin:

C'est le Sérum Hydrabio de Bioderma. Utilisé seul le soir il se suffit à lui même, ou sous une crème hydratante si on a besoin d'une hydratation à toute épreuve. Pas très cher pour un sérum, il fonctionne très bien!


  • Vernis à Ongle:

Ça va être rapide, ça fait au moins un mois que j'ai les ongles nus. Mode grosse flemmarde activé.
Mais avant j'avais testé le vernis Orly - Fowl Play: un violine avec les paillettes dorées, roses... très difficile à décrire, mais dans google image vous aurez un bon aperçu.


  • Livre ou Auteur:


Il va s'agir de BDs cette fois-ci avec celles de la talentueuse Pénélope Bagieu. Sa série Joséphine ou son livre La Page Blanche coécrit avec Boulet sont de véritables merveilles!

  • Film:
J'ai enfin pu voir Django Unchained! Youhou! Christopher Waltz y est épatant, c'est le personnage qui m'a le plus marqué. En gentil inflexible qui ne recule devant rien. La bande son est géniale, les effets spéciaux... très spéciaux comme d'habitude, ce qui donne un aspect loufoque, déjanté et quatorzième degré.


  • Série:


Alors récemment il y en a eu plusieurs, notamment la dernière saison de Fais pas ci, fais pas ça, que je trouve géniale, super bien trouvé et qui me fait mourir de rire, Under the dome qui m'a bien plu, mais m'a laissée un peu dubitative.
Mais mon coup de cœur c'est Luther, série de la BBC (forcément...). Alors oui, c'est une série policière. Y'en a marre des séries policières. Sauf que celle-ci ne ressemble à aucune autre. C'est hyper bien ficelé, on ne s'ennuie pas une seconde, tout est hyper bien filmé, l'intrigue est à chaque fois hyper captivante et se mélange parfaitement avec l'histoire personnelle du personnage. Il n'y a pas comme d'autres séries d'un côté l'intrigue et de l'autre la vie des personnages, ici tout est hyper bien ficelé. Oui je sais, ça fait beaucoup de "hyper", mais ça le mérite.
L'acteur principal est captivant, Ruth Wilson (Jane Eyre) en psychopathe est époustouflante (on arrive à la trouver trop cool et vouloir être copine avec elle alors qu'elle a quand même un léger pet au casque...), bref, n'hésitez pas une seconde!


  • Musique:


Bon alors là sans originalité aucune, c'est Stromae. Même que j'ai commandé le CD pour Noël. Ouais. Carrément. Mais j'adore. Formidable, Papaoutai et plus récemment Tous les mêmes sont des mélodies et des paroles qui me trottent dans la tête en boucle pour mon plus grand plaisir! Un sens du rythme et de la mélodie, du grand art.


  • A manger:

DU PAIN ET DU BEEEEUUUUUURRE!!! (ok je me calme). Plus généralement, des croissants, de la brioche, un grand bol de chocolat chaud, de la confiture, du caramel... Miam!


Et voila c'est fini, la suite au prochain épisode!



















Maquillage gris et rose pale, par Camomille

Après cette looonnngue absence bloguesque, me revoili-revoilou pour une vidéo maquillage!!!

Vous avez de la chance, elle ne dure plus que 14 minutes après montage, contre 28 minutes au départ. J'espère que les couleurs rendront bien et que la lumière ne sera pas trop bizarre, j'ai tourné cette vidéo à 8h du matin alors qu'il faisait encore nuit noire. Heureusement j'ai une petite lampe sur laquelle j'ai mis une ampoule à la lumière très blanche, ça fait illusion lumière du jour.

Ben oui, moi je fais des vidéos à 8h du matin, le dimanche j'ai la flemme. Et au moins c'est la preuve que je vais travailler avec le maquillage filmé! J'ai donc moyennement intérêt à me louper...

Trêve de blablas, place à la caméra! (oui c'est nul, mais c'est pour la rime)



Un peu de couture et de plaisir des yeux, par Camomille

Je me suis rendue compte avec effarement que le dernier article datait du 28 octobre, il fallait remédier immédiatement à ce long silence bloguesque.

Donc sous vos yeux ébaubis, je vais vous livrer ma dernière création couturière: un étui pour ma tablette graphique!

Alors oui, c'est vrai que ces derniers temps je n'utilise plus trop ma tablette graphique, mais est-ce une raison pour la laisser, ô pauvre d'elle, dans sa protection en plastique moche? Non! Elle mérite mieux. Elle mérite du beau.

J'ai donc utilisé (enfin!) un des coupons de tissus de mon acquisition de l'an dernier (visibles ici).

J'ai choisi un ma-gni-faïque coupon d'inspiration japonaise bien épais dont la taille correspondait pile-poil.


J'ai choisi la fermeture par des petits rubans.


Les rayures pour le tissu de la doublure ne sont peut-être pas les bienvenues,  en même temps, on ne les voit pas elles sont à l'intérieur (et j'ai 3 mètres de ce tissu, faut bien que je l'utilise, pour les doublures il est top).


Et voila!

Relookage de Lampe, par Camomille

Aujourd'hui nous allons parler travaux manuels.

Ça faisait longtemps que je n'avais pas joué avec mon vernis-colle, il fallait remédier à cela immédiatement!

L'objet du délit et le suivant:


Une lampe jaune poussin très poussin, qui a une forme toute rondelette toute mignonette, mais la couleur, la couleur! Ce n'était pas possible.

J'ai donc attrapé mon pinceau et mon vernis colle dans une main, mes feuilles de magasines dans l'autre, et c'est parti, voila le travail:


Tadaaam! Ça pique moins les yeux déjà non?




Maquillage des yeux bleu et rose, par Camomille

Encore un maquillage des yeux! Cette fois-ci on ajoute du bleu foncé avec du rose pâle. Que de couleurs!

Alors pour ne pas que la vidéo dure une demi heure, le teint est déjà fait. Cette fois-ci j'ai mis du fond de teint avant le correcteur. Oui je sais c'est mal, mais vu la tonne de boutons que je me trimbale en ce moment, j'avais grave la flemme de tout faire au correcteur.

C'est parti pour la vidéo!


PS: je ne mets plus en bas de l'article les produits utilisés car pour moi ce qui est important c'est plus la technique que le produit lui-même et que j'ai déjà présenté pas mal de ce que j'ai dans ma première vidéo. Cependant, si vous avez des questions, n'hésitez pas!

Non, je ne suis pas morte, par Praline

Cet article a principalement pour but de m'excuser de mon absence sur ce blog : elle risque de durer, ou tout du moins, mon rythme de publication va fortement baisser.
La raison est aussi simple que banale : j'ai repris les cours depuis le début du mois,  et le rythme est intense, sans compter les transports. Du coup, les moments de temps libre ou d'activités susceptibles de nourrir quelques articles sont fortement réduits. Je ne désespère pas, j'ai bien une ou deux idées de post, mais l'une d'entre elles implique un chouia de bricolage (oui oui, enfin, c'est un bien grand mot) et je ne m'y suis pas encore mise.
Mais ma vie ne se résume pas aux études non plus! (Certains vont peut-être m'en vouloir de dire ça...) Je profite du train pour lire beaucoup, et en ce moment, le week-end, je fais du crochet. Mais du crochet mignon, ou en tout cas qui se veut mignon! D'ailleurs j'ai un défi pour vous lecteurs : votre mission, si toutefois vous l'acceptez, sera d'identifier  mes expériences crochet-esques. Chaque objet machin entité réalisation est censée représenter quelque chose de précis (si si, je vous assure). Un indice pour vous aider : tout se mange. enfin, pas en version laine, hein, on est d'accord!
A vos réponses dans les commentaires! Celui ou celle qui aura identifié le plus d'ingrédients mystères évitera le test sous pression aura droit à ma gratitude éternelle.


Moi si j'étais un homme, par Camomille

Halloween approche à grands pas, et avec lui ses fameux maquillages!

Les vidéos commencent à fleurir, et donc j'ai voulu refaire un maquillage d'Halloween.
enfin pas vraiment d'Halloween dans le sens ou ça ne fait pas peur (normalement) et ce n'est pas ultra impressionnant, mais c'est un maquillage que je qualifierai de "transformation".

Il se trouve que les rares fois où j'ai fais des maquillages de transformation, je me suis maquillée en mec. Loup Garou (Maman ne clique pas), Clown Triste, Barnabas Collins ou Dr Franck'N Furter (bon ok lui c'est un mec travestit, mais un mec quand même!). Pourtant ce n'est pas l'envie de me maquiller en personnage féminin sexy en diable ne me tente pas, mais avec mes trais droits et longs, mon grand nez et mes cheveux courts, ce n'est pas ce vers quoi je me dirige naturellement!

Alors je continue dans ma lancée et je vais faire un maquillage de garçon. Genre moi en mec.

Quand j'ai demandé à mon Chéri si j'étais crédible en mec, il m'a répondu "on dirait une ramoneuse". Okay. Merci.

Et ben tant pis, je vous mets quand même les photos et une mini vidéos, je n'aurais pas fait tout ça pour rien! ;-)



























Comment j'ai survécu à l'attaque du piment extra-fort, par Camomille

Ou comment j'aurai pu allumer une bougie rien qu'en soufflant dessus.
C'est moi, là derrière en train de cracher du feu
Dimanche, Chérinou a préparé les menu et le repas, et a pour l'occasion décidé de cuisiner une marinade de poulet. Recette qu'il avait déjà eu l'occasion de tester et qui avait fait ses preuves. Comme un couple d'amis venait déjeuner chez nous, c'était l'occasion.

Comme c'est une marinade, la préparation a commencé la veille au soir (pour que ça marine toute la nuit donc). Chérinou prépare le poulet et la marinade pendant la pub de Danse avec les Stars (oui c'est mon programme du samedi soir, et alors?), lorsque tout d'un coup, il revient en courant dans le salon en toussant comme s'il avait avalé de l'acide et se jette sur la carafe pour avaler deux grands verres d'eau. Affolée je me demande ce qui se passe, et le temps qu'il reprenne son souffle et ses esprits, il me répond qu'il a léché la cuillère de la marinade et que c'était un peu fort.

...
C'est là que j'aurai du commencer à me douter de quelque chose... Mais lui faisant confiance, je me suis dit qu'il avait juste goûter une partie très concentrée. Je ne suis absolument pas allée investiguer plus loin. On ne m'y reprendra pas deux fois.

Le repas du lendemain arrive, Chérinou commence à préparer son plat et une délicieuse mais néanmoins assez forte odeur d'épices vient nous chatouiller les narines dans le salon. Quand j'arrive dans la cuisine pour faire le service, je sens que les effluves de marinades commencent à me faire tousser et à me piquer les yeux (là c'était encore moins bon signe). J'ouvre simplement la porte fenêtre en lui faisant remarquer que ça a l'air un peu fort. Ah ah ah.

Il prépare les assiettes, ajoute des tagliatelles revenues dans la poêle, et je goute un quart de tagliatelle encore vivante qui voulait se faire la malle. Oh oohhhh... "C'est un peu fortement fort!" que dis-je à Chérinou. Ok je sais que je suis assez sensible en terme de piquant, mais là, que deux centimètres de tagliatelles arrive à te brûler la bouche (chaleur mise à part)... je me suis demandée comment on allait réussir à manger tout le contenu de nos assiettes.

Alors pour la suite, ce n'était pas une mauvaise alerte, ça nous a effectivement bien arraché la gueule, brûlé les lèvres et rendu les yeux rouges et larmoyants (au moins à ce moment là on n'avait pas froid).

Quand j'ai demandé à Chérinou combien de piment extra-fort il avait bien pu mettre dans la marinade: "Mais rien du tout! J'ai juste mis des herbes de provence, du thym, de l'ail, du poivre, du paprika et du piment comme la dernière fois!".

Ok j'ai compris. La dernière fois, on avait du piment DOUX. Là, par je ne sais quelle lubie, monsieur a acheté du piment EXTRA-FORT. Le piment qu'avec une pincée minuscule dans une tarte, tu sens déjà que ça réchauffe le gout. Il en avait mis une cuillère à café dans une marinade pour quatre personnes...

Je crois (et je suis sûre en fait) que je n'ai jamais mangé aussi piquant de ma vie. Maintenant je saisi bien le sens du terme "la bouche en feu"... Bien que je m'en serai bien passée, vu que j'imaginais très bien ce que ça pouvait donner. Ça piquait tellement que j'ai cru que j'allais me sentir mal. Sans rire. Et je peux aussi vous dire que boire de l'eau ne calme en rien du tout le piquant, il faut boire du lait. Ça apaise. Un peu. Et ça revient...

Au final, j'ai PRESQUE réussi à finir mon assiette, en ayant rincé les pâtes et gratté au maximum les morceaux de poulet et en buvant trois litres une gorgée de lait entre chaque bouchée. Et heureusement que le goût était super bon, du coup malgré l'impression d'avoir les feux de l'Enfer dans la bouche, on a presque fini nos assiettes.

Le maquillage des yeux, par Camomille

Encore une vidéo! Trois vidéos en une semaine, vous êtes forts gâtés! (ou pas si vous n'aimez pas les vidéos ou si vous vous en battez l’œil avec une patte de rhinocéros).

Donc aujourd'hui on passe aux choses sérieuses et je ne vous montre que le maquillage des yeux. En réalisant pour vous sous vos yeux ébaubis un maquillage avec trois couleurs! Et oui mesdames (et messieurs ne soyons pas sectaires), c'est le maquillage de folie.

Restez calme et n'ayez pas peur, je dis ça pour attirer le chaland, car il s'agit d'un maquillage assez doux!

C'est parti pour la vidéo!

Would You Rather, par Camomille et Praline!

Avec Praline on a décidé de faire une vidéo avec un tag qui circule depuis quelque temps sur YouTube: Would You Rather. En français ça donne: préfèrerais-tu...?
Ça n'a pas été chose facile que de convaincre Praline de tourner cette vidéo, vu qu'elle est aussi à l'aise devant une caméra qu'un lapin devant des phares de voitures, mais elle s'en est très bien sortie! Bientôt elle va devenir une prote (oui un pro, une prote voyons) des vidéos!
Je vous laisse découvrir tout ça...


Je commence à manger des graines, par Camomille


Ça y est, je suis tombée du côté obscure de la force.


Je me suis mise à manger des graines. 

Pour la première fois de ma vie, j'ai mangé de l'épeautre. Mais avant je l'ai fait cuire, et c'est là que ça devient drôle.



Ben oui, quand on commence à vouloir manger bio, on mange moins de viande (parce que le bifteck surgelé, les poissons panés ou les chipolatas de la supérette du coin, c'est pas très bio), mais il faut quand même des protéines. Et dans les céréales et les légumineuses (oui c'est un mot que j'ai appris très récemment) il y a plein de protéines.

Déjà c'est le genre d'ingrédient que tu prépares LA VEILLE. Autant te dire que tu as intérêt d'être organis(é)e dans tes menus. Ce n'est pas le jour même que tu vas te dire "tiens, je mangerai bien un peu d'épeautre avec mes légumineuses". C'est pas comme ça que ça marche. L'épeautre, il est brut de décoffrage. Alors tu es obligé de le laisser tremper douze mille heures depuis la veille. Ça permet de diminuer le temps de cuisson. Qu'ils disent...

Donc la veille, tu te dis que le lendemain tu mangeras de l'épeautre. Tu le laisses tremper tranquillement au moins 24h à mon humble avis. Je l'avais mis la veille au soir pour le lendemain midi, mais la prochaine fois j'essaierai de le mettre plus tôt.

Le lendemain midi arrive, tu rinces tes graines, éventuellement tu les fais revenir à la poêle (c'était marqué sur le paquet alors j'ai tout fait comme c'était marqué), puis tu les fais cuire dans trois fois leur volume d'eau pendant 45 MINUTES. Y'a pas intérêt à crever la dalle quand tu commence à préparer à manger, sinon tu meurs de dénutrition avant que ça soit fini de cuire (j’exagère à peine). Enfin 45 minutes... le temps que les graines aient absorbé toute l'eau en fait. Déjà au bout d'un quart d'heure elles avaient à peine absorbé le premier volume d'eau. Au bout de 40 minutes et 3 volumes d'eau plus tard, t'as l'impression que ça finira jamais et qu'à 4h de l'après midi tu y seras encore. 

A ce moment là, l'idée de tout mettre à la poubelle m'a traversé l'esprit... mais j'ai résisté en me disant qu'il arrivera bien un moment où ça sera cuit.

Au bout d'un heure c'était prêt!

Et là, ben tu goûtes. Comment dire... C'est brut. C'est sur que l'ébly à côté on dirait de la purée. Je comprends mieux pourquoi les graines se mangent toujours AVEC quelque chose. Tu ne te fais pas une plâtrée d'épeautre comme une plâtrée de pâtes. Impossible.

J'ai mélangé ça avec des poireau (du marché) assaisonnés et des petits morceau de chorizo (industriel malheureusement), et c'était... mangeable? intéressant? Plus sérieusement, c'était plutôt bon, ça apporte un petit quelque chose de plus consistant que de poireaux tout seuls.

Il vaut plutôt mieux pour moi que ça ne soit pas dégueu, j'en ai un pot dans le placard, et j'en ai fait pour 3 repas quasiment. Vu le temps de cuisson, mieux vaut en faire pour plusieurs fois!

La prochaine fois je vous parlerai du quinoa!

No Make Up Make Up (ou le titre chelou), par Camomille

C'est parti pour une nouvelle vidéo maquillage, genre "non non je ne suis pas maquillée, je suis comme ça naturellement".

Enjoy!


Découvertes et Favoris de la rentrée, par Camomille



Dans la lignée de Praline, je vous fais également un article "découvertes et favoris". Moi je fais pour la rentrée, on englobe plusieurs mois. En mettant Septembre, cela sous-entendrait que j'en ferai un par mois, ce serait vous enduire avec de l'erreur. Vu la grande consommatrice que je suis, je pourrai même me contenter de "découvertes et favoris 2013", mais non. Quand même. Alors je vais tricher un peu et transformer "découvertes" en "redécouvertes". C'est un peu pareil non? Si, on est bien d'accord. Et même si t'es pas d'accord, c'est pareil, c'est mon blog, c'est moi qui commande. Non mais.

Donc je vais reprendre les rubriques de Praline pour le moment parce que je suis une grande flemmarde je les trouve bien choisies.

Produit bôôôté/maquillage:

Ça ne sera pas une découverte mais mon sauveur d'en ce moment, j'ai nommé mon anti-cernes correcteur chéri. Vu que j'ai plein de petits boutons en ce moment, et que je n'ai plus envie de mettre de fond de teint (je fais le test de voir si sans fond de teint j'en ai moins, mais il faut au moins 1 mois avant que je puisse voir le début d'une amélioration), le correcteur est mon ami pour la vie.

Produit de soin:

 
Là par contre c'est une découverte dont je ne suis pas peu fière: La Cold Crème Weleda que j'utilise en contour des yeux. Et ouais. Depuis j'ai presque un contour d'yeux de bébé. Je dis presque parce que ce n'est pas parfait, mais par rapport à avant où j'avais l'impression d'avoir le contour des yeux tout ridé et violet... la différence est là.

Vernis à Ongles:

 
En ce moment le seul vernis que je porte c'est du rose fushia sur les pieds!

Livre ou auteur:

 
Nick Hornby avec Vous descendez? et Juliet, Naked. Difficile de résumer. Le premier est assez particulier, le second un peu plus facile, et les deux pleins de peps. (Voila voila, on ne fera pas de moi une critique littéraire...)

Film:

 
 Elysium de Neill Blomkamp. Génial. D'un réalisme prenant, absolument pas grand spectacle, dans la même veine que District 9. Chaque scène est hyper bien travaillée, aucunement maniéré, ce qui renforce le côté réaliste.

Musique:

Music For A While
Revolver - Music for a while
Calme, envoutant, léger, entêtant, superbe.

Blog:

 

 http://www.maquillagecynthia.com/



Parce qu'elle est québécoise avec un accent pas possible, qu'elle est super jolie mais hyper sympa, naturelle et rigolote!

Culinaire:

Le Bio! Et oui, après avoir lu cet article et celui là de Coline, ça m'a paru une évidence. On va dire que j'avais sûrement une prédisposition, et que ça a été le déclic. Depuis j'ai acheté du quinoa et de l'épeautre (que je n'ai pas encore cuisiné mais ça ne saurait tarder), au grand dam de mon chéri.

Série:

Doctor Who, what else? Grâce à mes cousines, j'ai pu regardé les 4 premières saisons que j'ai refilé à Praline ensuite. J'attends la suite avec impatience!

Voila, j'espère que ça vous plait, je ne sais pas quand sera le prochain article de ce genre, il faut que j'ai de quoi remplir les rubriques!

Découvertes et favoris de septembre, par Praline

(L'article paraît long, mais ne vous en faites pas, il y a des images)

A force de voir des vidéos sur ce thème, avec Camomille on s'est dit pourquoi pas. On ne fera peut-être pas ça tout les mois (et les catégories seront fluctuantes), mais de temps en temps ça fait plaisir de partager des choses qu'on aime! J'ai organisé ça sous forme de liste pour que ce soit plus clair, même si les intitulés ne le sont pas forcément. Toujours est-il que voici ma version, en attendant celle de Camomille! 

Produit de beauté / de maquillage : j'aurai mis le temps, mais ça y est, je l'aime mon Feutre Liner tenue 12 h d'Yves Rocher. Au début, j'étais infichue d'en mettre correctement en moins de 3/4 d'heure. Depuis j'ai compris comment m'en servir (pas comme un stylo mais en plaquant la mine contre la peau) et c'est déjà plus facile. Mes virgules sont encore très aléatoires, mais il y a du progrès. Quant au produit en lui-même, il est bien noir, tient très bien (je le mets suffisamment près des cils pour n'avoir aucun risque de transfert). La mine est très pointue, mais un peu molle (difficile au début, attention aux mains qui tremblent!).

Produit de soin : mon savon d'Alep. J'adore sentir ma peau parfaitement nettoyée, et je trouvais que mes produits de démaquillage, très efficaces, n'étaient pas toujours suffisamment rincés. Depuis, je prends deux minutes de plus pour passer du savon d'Alep (très doux pour la peau), et c'est parfait. Jusqu'à ce que je finisse mes bouteilles de démaquillant pour les yeux et d'eau micellaire. Et que je me procure de l'huile démaquillante, je suis prête à franchir le cap.

Vernis à ongles : vous l'aurez compris, chez Camomille et Praline, on aime les vernis. Ce mois-ci, j'ai tout particulièrement aimé "Sew Psyched" d'Essie (je serais curieuse de savoir comment ça se prononce...), un gris-vert moyen avec un pinceau formidable, et le n°321 de Kiko, un taupe parfait pour mes mains (je le qualifierais de froid et rosé, mais ça change du tout au tout selon la lumière). A part au milieu de l'été, j'ai tendance à porter des couleurs foncées ou ternes/éteintes.

Livre ou auteur: La Route, de Cormac MacCarthy. L'absence de virgules m'a gêné, mais je suppose que ça ajoute à l'atmosphère un peu étouffante du roman, par ailleurs simple et efficace.
Du côté auteur, je dirais Robin Hobb, parce qu'elle est juste magique. Même quand, dans Les Aventuriers de la Mer, je ne retrouve pas tout l'amour que j'éprouvais pour L'Assassin Royal, la beauté du style (trop rare en fantasy) et la façon de fouiller les personnages m'embarquent à chaque fois.

Film : A Single Man, de Tom Ford. Ce film est parfait. (Oui, quand j'aime quelque chose, j'y vais à fond.) Les images, les acteurs, les émotions, du rire (oui oui) aux larmes (ou presque, je reste une dure à cuire), l'aspect envoûtant et magnétique du film,... Je l'aime.

CD/chanson/interprète : la BO du film The Fountain, parce que je l'ai enfin achetée et que c'est la musique la plus inspirante que j'aie jamais entendue : le temps de deux écoutes, j'avais pondu une petite histoire, du début au point final. Ce n'est pas un chef-d'oeuvre (mon texte hein, le CD en est un), mais la musique m'a aidé à écrire ce que j'avais au bout du stylo, et en si peu de temps (1h30 à tout casser) cela tient du miracle (dit celle qui a mis trois ans à rédiger vingt pages).

Acteur/actrice : Nicholas Hoult (quel regard, quels yeux!) dans A Single Man, et David Tennant, comme vous le comprendrez plus bas.

Blog : Colombe et Linotte pour la découverte, tellement léger et drôle, et Mon Blog de Fille pour le favori de tous les temps.

Plat/gourmandise/boisson : un gratin de potimarron à la mimolette. Il faut le goûter pour le croire, mais c'est une vraie merveille, la quintessence de la comfort food. Un jour il faudra que je mette la recette sur le blog.

Série : Doctor Who. Que dire? Je suis accro. Et le mot est faible.
Et voilà pour moi!
N'hésitez pas à me dire dans les commentaires quels sont vos favoris pour le mois de septembre, je suis toujours ravie de faire des découvertes!

Mes vernis à ongle ont leur petite étagère, par Camomille

Les vernis à ongles, c'est toujours le casse-tête pour les ranger. Après avoir fabriqué une boîte pour les ranger, il s'est avéré qu'elle n'était pas fort pratique comme je l'espérais. Y'en avait partout là dedans, rien ne les tenait entre eux, ça se cassait la gueule, c'était le bazar. Et moi le bazar, eh ben j'aime pas ça. Du tout. Je suis un chouilla maniaque, alors faut que rien dépasse.

J'ai donc eu une autre idée lumineuse: des étagères à vernis.

Pour fabriquer une étagère à vernis, il vous faut:


des boîtes en carton rigide

une agrafeuse et un ustensile pour bien replier les agrafes

On agraffe toutes les boîtes ensemble dans l'ordre voulu, et voila le travail!


ouh les jolies couleurs!


Bon après devant toutes ces couleurs, je me suis amusée avec mon appareil photo...


De la sur-consommation, par Camomille.

Bon, d'accord, le titre est un peu pompeux et peut-être risquez-vous d'être déçus au vu de ce que je vais écrire.

Mes réflexions philosophiques continuent! Hourah! (hurlements de la foule en délire) Du coup j'ai carrément créé une rubrique, soyons fous.

Suite à mon précédent article, je continue dans ma pensée pour parler de la sur-consommation. L'autre jour, mon chéri me raconte qu'une de ses collègues a fait l'acquisition d'un véhicule flambant neuf dont elle est très fière, et elle a demandé à son mari: "Bon alors? Qu'est-ce que je vais bien pouvoir m'acheter maintenant?" 

Ça m'a fait réagir et je me suis un peu retrouvée dans cette question, car les années précédentes, il fallait que chaque année je m'achète un "objet technologique". Une année, un ordinateur portable, l'autre un téléphone, ensuite un appareil photo, une tablette graphique, un autre téléphone, un autre appareil photo. Maintenant je me suis calmée, mon téléphone me convient très bien (j'avoue regarder de temps en temps à imaginer ce que je choisirai si je devais changer, et puis au bout d'un moment je me dis que celui que j'ai me convient très bien), je n'ai plus "besoin" de rien. Car j'avais besoin d'acquérir un nouvel objet (ils sont forts les gens du marketing, de transformer l'envie en besoin). Comme pour combler un vide. Vide qui se remplissait avec le plaisir de la recherche de l'objet, regarder tout ce qui se fait, s'imaginer avec, penser au moment ou enfin on va l'avoir. Mais dès que l'objet est en notre possession, tout ce qui remplissait ce vide disparait et le vide est de nouveau là. Il faut recommencer, chercher un nouvel objet à acquérir pour combler ce vide.

C'est un cercle vicieux et une course à la consommation. 

Les publicités nous vantent sans cesse les mérites d'un nouveau produit, nous faisant croire qu'on en a besoin. Je me souviens d'un cours au lycée (je crois que c'était en cours de sciences économiques et sociales) ou le professeur nous avait expliqué les notions de besoin et d'envie. On a besoin de manger pour vivre, on a envie d'acheter le téléphone portable dernier cri. Le besoin est vital, l'envie est accessoire. Beaucoup trop de gens confondent le besoin et l'envie.

Il faut plus se concentrer sur le besoin. A-t-on vraiment besoin de ça? Si on se pose vraiment la question, la réponse est non.

C'est comme pour les objets du quotidien comme les meubles. Un meuble reste un meuble s'il est en bon état. On peut le relooker, le repeindre, lui redonner une seconde jeunesse, pourquoi le jeter pour en racheter un qui aura la même fonction? J'essaie de tirer au maximum partie des objets, les réutiliser dans un autre but, changer leur destination, les regarder autrement, prendre en compte leur vécu. 
"J'en ai marre de cette commode, je l'ai depuis très longtemps, elle me sort par les trous de nez."
Oui, mais elle est en bon état. Un coup de peinture, des nouveaux boutons de poignées, on la met en valeur, et hop, un nouveau meuble qui a gardé l'âme qu'il avait.
Un cache pot qu'on transforme en pot à crayon, un abat-jour qu'on customise, un tabouret qu'on recouvre de tissu...

Bon, l'envers de la médaille, c'est que maintenant je suis hyyyyyyper économe. Trop même. Je n'arrive plus à m'acheter un objet inutile pour me faire plaisir. A chaque fois je me dis: ça je peux le faire moi-même, ça c'est très mignon, mais je n'en ai pas vraiment besoin. Au début ça me frustrait, parce que je voulais me faire plaisir en m'achetant un petit quelque chose, mais je n'y arrivait pas (le problème vitaaaaal je ne vous raconte pas).

Maintenant j'ai juste réalisé que le plaisir ne dépends pas de ce qu'on achète.

Voila, j'ai trouvé ma superbe phrase de conclusion, je vais pouvoir arrêter mon article ici!

N'hésitez pas à me faire partager vos impressions, que je sache si je ne fais qu'enfoncer des portes ouvertes, si j'ai l'impression de découvrir le monde alors que pas du tout, si ça vous fait réaliser des choses, dites moi, ça me ferait très plaisir!

Mon inconscient aussi était en travaux, par Praline

Il ne s'agit que d'une anecdote, mais je trouve ça extrêmement étrange.
Pendant que ma chambre (toujours elle) était en travaux, j'ai envahi colonisé transféré mes quartiers dans la chambre d'amis, juste de l'autre côté du mur, où un lit deux places bien moelleux me tendait les bras. Au début, rien à signaler, je dormais bien, tout ça tout ça (je dors toujours bien, j'ai un sommeil de plomb).
Au bout d'un moment, je me suis mise à faire des rêves étranges. Et le mot est faible. J'ai souvent fait des rêves très bizarres, dans des genres assez variés (je suis morte en me faisant planter une fourchette dans le ventre, ...). Mais là, mes rêves (pas tout à fait des cauchemars) ont atteint des sommets. Le pire (ou le plus drôle), c'est que cela m'arrivait chaque nuit, pendant une semaine, et que je m'en souvenais parfaitement en me réveillant (ou presque, cela reste des rêves (enfin j'espère)).
Je regrette un peu de ne pas les avoir notés, mais je pourrai jurer qu'un ami de la famille, qui avait un bras dans le plâtre, fermait tranquillement les volets chez moi en plein jour, quand soudain il s'est transformé en pâquerette. Oui oui.
La semaine terminée, j'ai réintégré ma chambre toute neuve. La nuit suivante, plus rien. Je ne sais pas de quoi j'ai bien pu rêver. Les nuits suivantes, idem.
Du jour au lendemain, j'ai arrêté de faire des rêves ridiculement étranges. Cela a sûrement un lien direct avec le changement de lit/chambre/environnement. Apparemment, dans un lit deux places, mon inconscient avait plus d'espace pour s'amuser.

Sur ce (oui, c'est probablement l'article le plus court que j'aie jamais écrit), je vous laisse avec quelques photos de quelqu'un qui fait parfois des rêves agités, mais qui de toute façon dort tellement et dans des endroits tellement... variés que le contraire serait étonnant.




La machine à laver fonctionnait, ça tremblait de partout...